Du 20 au 27 juin : La région de Beijing et Shanghai

Beijing signifie littéralement « capitale du nord » et c’est la capitale de la République populaire de Chine. Mais elle n’est devenue importante qu’au 13ème siècle sous l’occupation mongole menée par Gengis Khan.

En français, on utilise le nom de Pékin car il s’agit d’une traduction d’un jésuite français Nicolas Trigault (1577-1628), qui a mis au point le premier système de transcription phonétique du chinois. Le terme Beijing quant à lui est la transcription du nom de la ville selon le système officiel « Pinyin », mis en place par les autorités chinoises depuis les années 1950.

 

 

Il y a beaucoup de choses à voir ici. Nous commençons par l’incontournable Cité Interdite, construite au début des années 1 400, bordant la place Tian’anmen et entourée de douves.

 

 

Cette citée est restée inaccessible pendant 5 siècles, sauf pour les dynasties des Ming, des Qing et leurs quelques invités. A l’intérieur, des dizaines de cours s’enchainent contenant des édifices colorés, les premières sont immenses. Les édifices cérémoniels et de réceptions côtoient la salle du trône, toutes sont majestueuses.

 

Sur la place Tian’anmen se trouve le mausolée de Mao Zedong, leader de la sanglante « révolution culturelle » qui entraina la destruction d’une grande partie du patrimoine historique et culturel de la Chine. Il est considéré comme le héro libérateur du pays, beaucoup de gadgets à son effigie se vendent de partout. On espère qu’il comprendra mais nous ne sommes pas allés nous recueillir sur sa tombe…

Tout autour de la Cité Interdite subsistent les Hutongs, vieux quartiers aux ruelles étroites, construits à l’époque de la colonisation mongole.

 

 

Certains sont restés populaires et vivants et d’autres ont été complètement rénovés pour devenir des avenues piétonnes avec magasins de luxe.

 

Nous avons aimé nous balader dans le temple du ciel et ses jardins proches de la perfection. C’est un des plus anciens temples chinois construit en 1 420 sous la dynastie des Ming pour prier le ciel de fournir de bonnes pluies et donc de bonnes moissons.

 



Autre merveille de l’époque, le palais d’été est excentré au nord-ouest de la ville. Il accueillait la cour durant les grosses chaleurs d’été qui frappaient la Cité Interdite.

 

 

On confirme que les balades autour du lac, à l’abri du soleil, sont fort agréables.

 

 

 

Confucius (551, 479 av JC) est aussi à l’honneur dans son temple contenant 190 stèles où sont écrits les 13 classiques confucéens.

 

 


En enfin, la grande muraille de Chine dans les collines du nord de la capitale.

 

Sa construction commença sous la dynastie de Qin (-200av JC) pour se protéger des attaques du nord. Nous sommes allés à la section de Jinshanling assez bien rénovée et pas très touristique avec Gaëlle et Guilhem 2 tour-du-mondistes français très sympas avec qui nous voyageons depuis Xi’an.

 

 

On ne trouve pas de qualificatif assez fort pour décrire le spectacle. La météo est parfaite et nous offre une vue sensationnelle de la muraille serpentant sur les collines verdoyantes.
On a enquêté sur la question que tout le monde se pose : Est-ce que la muraille est visible depuis la lune ? Contrairement à une idée reçue (que même le site de l’UNESCO colporte), cette construction n’étant pas plus large qu’une autoroute, elle n’est pas visible à l’œil nu depuis la Lune. Elle est, par contre, visible depuis une station spatiale en orbite basse par beau temps et à l’œil nu. La preuve en photos ici.

Il faut aussi savoir que la muraille n’est pas continue sur les 8 851,8 km. Des barrières naturelles comme des montagnes ou des rivières prennent le relai sur 2 232,5 km. Le mur a dont une longueur de 6 259,6 km auquel il faut encore ajouter 359,7 km de tranchées pour obtenir la longueur totale.

Plus de photos dans les albums 2014-06-20 Bejing

 


 

Ultime étape en Chine : c’est avec une grande joie que nous retrouvons Yoni, expatrié à Shanghai depuis maintenant deux ans. Il nous loge dans son appartement dans le quartier de la concession française. Un quartier aux allures de petit village avec ses rues bordées de platanes et de petites maisons qui contraste avec le coté plus oppressant de cette mégalopole remplie de gratte-ciels et traversée par de grandes avenues et autoroutes.

La saison des pluies battant son plein, nous restons bien au chaud chez lui et profitons du quartier et de ses bons petits restaurants remplis d’expatriés : on en oublierait presque qu’on est en Chine !


Détour obligé, nous sommes allés boire un verre au bar rouge situé sur le Bund, l’ancienne avenue boursière érigées par les Occidentaux au début de 20ème siècle. De là, on devrait avoir une belle vue sur le quartier du Pudong, centre financier et d’affaire de Shanghai, et ses grattes-ciels (le plus grand est le world financial tower avec ses 492 m de haut.) mais, ce soir, il a la tête dans le brouillard.

 

 

Le soir de notre départ, nous passons la soirée avec Jia-jia et son mari Leon, des collègues de travail de Markem-Imaje Chine dans un restaurant de cuisine shanghaise. Délicieuse soirée !

 

Plus de photos dans les albums 2014-06-24 Shanghai

 

Ce contenu a été publié dans Chine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Du 20 au 27 juin : La région de Beijing et Shanghai

  1. eva dit :

    Coucou, je vous pensais sur le retour mais je vois que l’aventure n’est pas encore terminée 🙂 j’espère que vous profitez bien. C’est vraiment super de pouvoir vous suivre sur le blog, on voyage un peu nous aussi…
    A très vite. Gros bisous à tous les 2!

  2. Vincent et Jujue dit :

    Même en année sabbatique vous vous tapez des diners d’affaires!

  3. Romain dit :

    La grande muraille a l’air vraiment magnifique à voir ! Des bises

  4. Yoni dit :

    C’était vraiment top ces quelques jours avec vous!! bonnes fins de vacances au soleil 😉 et à bientôt en France

  5. Mumu dit :

    Ahhhh la muraille de Chine, ça fait rêver quand même !
    Bien joué le business diner in China 😉
    Des bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *