Equipement et administratif

1. Contenu du sac à dos
1.a. Vêtements
1.b. Chaussures
1.c. Camping
1.d. Hygiène et Santé
1.e. Appareils électroniques
1.f. Autre
1.g. Optimisation du rangement dans le sac

2. Administratif et documents
2.a. Banques
2.b. Assurances
2.c. Billets d’avion
2.d. Documents et téléphonie

1. Contenu du sac à dos

Pendant un an, notre maison c’était notre sac à dos. Il faut donc qu’il contienne assez de choses pour que l’on puisse s’habiller, se protéger du froid, se laver, dormir en trek, etc. sans devenir un handicap en étant trop lourd. Partir avec un sac « léger » est essentiel. C’est tellement plus pratique à porter, poser, reprendre, défaire, refaire… Et puis vous voudrez faire des achats souvenirs sur place (en plus ça fait du bien au moral).

Voilà les objectifs qu’on a trouvé en épluchant les sites spécialisés :
Le sac à dos doit représenter moins de 15-20% de notre poids, on s’est donc fixé un maximum de 14kg pour Ulrich et 12kg pour Selma.P1010194

Quelques mois avant le départ, voici venu l’heure du casse-tête de ce qu’il faut emmener ou non. On s’est mis à tout peser sur la balance de cuisine surmontée d’un saladier 😉

On dépassera quand même nos objectifs en Amérique du Sud : Ulrich est à 18kg et Selma à 14kg mais on tombera à 14 et 11kg en Asie (après envoi des affaires chaudes et du matériel de camping).

1.a. Vêtements

On a privilégié les vêtements et accessoires les plus légers. Ce sont souvent les plus techniques et il faut donc monter dans les prix.
Nous avons aussi opté  pour le « multi-usage« , c’est à dire un tee-shirt respirant pour la marche mais qui passe aussi en ville, un tissu qui sert d’écharpe, de ruban pour les cheveux, de paréo, de serviette à la plage et de jupe quand tout le reste est sale (à la tombée de la nuit, ça passe 🙂 ). Un pantalon qui se retrousse en pantacourt utilisable en rando et qui passe en ville et soirée un peu plus chic, etc.
Beaucoup de vêtement techniques, légers, respirants et résistants. (Marques du type Schöffel, Fusalp, Lafuma, Patagonia).

Pour se tenir au chaud, on opte pour la solution conseillée sur les sites de trekking, le système multi-couches  :

  • 1ère couche : Tee-shirt respirant pour évacuer l’humidité générée par la transpiration du corps
  • 2ème couche : Polaire pour conserver la chaleur
  • 3ème couche : Veste Goretex pour isoler du vent et de la pluie

Ce système est super en rando car on peut enlever et remettre les couches pour garder le corps à la bonne température et éviter d’avoir froid ou de trop transpirer. On complète par des gants et bonnet en Polartec pour Ulrich et en Alpaga acheté en Bolivie pour Selma.

1.b. Chaussures :

Coté chaussures, Ulrich opte pour des Salomon de petite rando (non montanSalomon-XOvertes) et des baskets de trail pour Selma. Pour le type de rando que l’on fait c’est suffisant et ça limite le poids dans le sac quand il faut les ranger.

Sandales-Source

 

Pour les journées de chaleur ou de pluie, on a des sandales qui laissent aérer le pied et sèchent vite.

 

Pas besoin de prendre vos chaussures en Goretex, elles seront plus lourdes et plus longues à sécher. Si vous prenez la pluie, chaussez vos sandales en attendant que ça passe (merci au vendeur de Gravicimes qui m’avait conseillé ça).

 

1.c. Camping

Tente-Hubba-Hubba

  • Une tente légère Hubba-Hubba.
    On apprécie particulièrement son petit poids (2,1kg), de pouvoir la monter en moustiquaire seule pour faire des nuits à la belle-étoile et les portes de chaque côté qui permettent un accès plus facile.

 

Location de voiture en NZ.

 

Nous avons beaucoup hésité à amener une tente car il était possible de louer dans les régions de trek en Patagonie et Nouvelle Zélande. On ne regrette pas notre choix car elle nous a servie à bien d’autres occasions.

 

titan550-wr

  • Un tapis de sol qui ne pèse que 350g !
  • Un sac de couchage -10° Moutain Equipment qui nous a bien servi, notamment en Patagonie
  • Un sac à viande (ou drap de soie) réalisé par la maman d’Ulrich qui ajoute quelques degrés et permet une meilleure hygiène (plus facile à laver que le sac de couchage en entier). On ne gardera plus que ça en Asie

La qualité de ces équipements ne doit pas être négligée. Si vous avez froid la nuit, vous dormirez mal et vous aurez du mal à profiter de vos journées et si c’est sur un (long) trek ça peut même être plus grave : plus d’énergie voir une fatigue qui peut entrainer une blessure. Merci à Jo qui nous a fait prendre conscience de cette importance avant le départ.

Nous avons emporté un petit tupperware en plastique pour transporter de la nourriture mais pas de popote métal car plus lourd. On en a achetée une en Patagonie.

1.d. Hygiène et Santé

Trousse-Toilette-Ulrich

On a acheté des trousses de toilette légères en Cordura qui peuvent être suspendues.
Des serviettes en fibre très légères et qui sèchent rapidement.

 

La trousse de secours ne doit pas être négliger même si on trouve beaucoup de choses sur place, ça ne sera pas toujours accessible rapidement. Ne partez pas avec de gros stock de pansements mais pour les médicaments selon où vous êtes pas sur que vous vous fassiez comprendre ni que la qualité soit au RDV.
Si vous voulez vous faire une idée sur ce qu’on a emporté, jetez un œil à l’article Trousse de secours. Le charbon actif a bien servi pour les touristas 😉
Si c’était à refaire, on aurait ajouté du scotch et du bandage élastique pour les petites plaies.
Pour les lunettes de soleil, si vous avez l’occasion d’acheter un élastique qui les garde autour du cou, ça vous évitera de les perdre dans l’eau  😉

 

1.e. Appareils électroniqueNotebook-Asuss

 

Nous avons pris un petit ordinateur Asus (Notebook de 11,6 »)  acheté sur LeBonCoin juste avant le départ. Bon compromis poids (2kg)/performances pour notre utilisation : trier et stocker les photos et vidéos, gérer le blog, faire les comptes, regarder des films et bien sur garder contact avec la France.

On a croisés des tours-du-mondistes qui avaient choisi un ultra-portable (netbook), plus petit donc mais regrettaient car l’écran est très petit et il leur était impossible de faire du traitement photo ou vidéo de base.

 

06079444-photo-canon-sx270hs

 

Un appareil photo hybride que l’on a cassé puis un compact pour le remplacer. Il passait facilement inaperçu, parfait pour notre utilisation.

 

Un Iphone, qui permet d’avoir accès à Internet via le wifi. On s’en est servi pour téléphoner avec Skype, écouter de la musique, des podcasts, suivre l’actualité, saisir les dépenses pour les comptes et surtout se repérer en ville ou en randos grâce au GPS. En effet il est possible de charger les cartes sur Google Map quand on a une connexion Internet et pouvoir se localiser ensuite.

Une paire d’écouteur chacun + une double sortie jack pour pouvoir écouter la même chose à deux.

Une liseuse chacun. Même si le toucher des pages manque un peu, c’est un bon investissement pour un voyage. Bien plus léger qu’un livre avec un meilleur confort de lecture et une meilleure autonomie que sur une tablette.

Ulrich a pris son ordinateur de plongée, en plus du masque, c’est le matériel perso qu’il est important d’avoir.

1.f. Autres

  • 2 sac à dos d’appoint pour les transports et les randos à la journée
  • 2 frontales
  • 2 ceintures Tybelt multiusage
  • Des lunettes de soleil et chapeau pour se protéger du soleil
  • Un couteau suisse
  • Des cadenas pour les casiers dans les auberges de jeunesseTour-cou-Selma
  • Les Guides du Routards des 2 premiers pays visités. On peut ensuite les échanger dans les auberges et librairies (mais souvent en anglais). On a aussi téléchargé quelques Lonely Planet en format pdf pour les mettre sur l’iphone
  • Une sacoche qu’on garde près du coup pendant les transports de nuit en bus avec les papiers, cartes et passeport.

 

1.g. Optimisation du rangement dans le sac

Sac-Compression

Et pour ranger tout ce fourbi, on a acheté des sac de compressions pour que nos vêtements tiennent moins de place et pour les protéger de l’humidité. Si on laisse un peu d’air, ça sert de coussin sous la tente 😉

On a emmené des sac plus petits pour ranger le petit matériel, les sous-vêtements, etc. pour éviter d’en avoir de partout quand on déballe le sac.

Quand on porte le sac c’est le bassin qui doit supporter la quasi totalité du poids. Il faut donc organiser son sac pour qu’il soit équilibré (Il doit tenir debout quand il est posé au sol), nous avons respecté les règles suivantes :

  • Dans le bas du sac nous avons placé les objets les plus denses (rapport poids/volume important) qui doivent être près du centre de gravité (nombril) : sac de couchage, chaussures, etc.
  • Vers le milieu, les objets moins denses:  sac de compressions contenants les vêtements
  • Dans les poches latérales et dessus, le matériel léger, fragile ou qui nécessite d’être accessible rapidement: électronique, gants, frontale,…)

Le sac à dos, bien sur, devra être adapté à votre dos et vos anches, pas trop lourd mais résistant sur la période du voyage. Vérifiez que vous avez bien un « rain-cover » (protection contre la pluie) sinon ça s’achète et utilisez-le tout le temps (pas uniquement quand il pleut). Ça protègera la toile de votre sac qui s’usera moins rapidement mais ça vous permettra aussi de le garder plus propre (laver le rain-cover prend 2 min contrairement au sac) et ça représente une protection supplémentaire contre les pickpockets.


2. Administratif et documents

2.a. Banques

Nous avons pris 3 cartes de crédit dans 3 banques différente :

  • Boursorama Banque avec des frais de retraits et paiement intéressants : 1,9%, pas de charges fixes et pas de frais de gestion du compte
  • Société Générale avec une option « Mobilité internationale » qui permet d’avoir, chaque mois, les 5 plus gros retraits et 5 plus gros paiements sans frais
  • Crédit Agricole qui ne servirait qu’en cas de dernier recours

Ce site est très bien fait et nous a grandement aidé dans notre réflexion.

Nous avons fait une procuration sur nos comptes et changé les numéros de téléphone de référence. (Attention : lors de paiements importants sur Internet, il faut valider avec un code reçu par texto).

2.b. Assurances

Nous avons pris une assurance Marcopolo chez AVI internationale.
Simple de souscription et réputée dans le domaine du voyage (Guide du routard, bouche à oreille, etc.)

 

On a fait une demande de permis de conduire international en Préfecture.

 

2.c. Billets d’avion

Après avoir demandé 3 devis chez Travel Nation, Les connaisseur du voyage et Zip World nous avons choisi Zip-World, les plus sérieux et réactifs avec Travel Nation mais meilleurs tarifs.
Possibilité de changer les dates des vols gratuitement.

2.d. Documents et téléphonie

  • On a scanné tous nos documents importants (passeport, carte vitale, bulletins de salaire, …). Important pour les demandes de Visa et déclaration d’impôts
  • On a mis en place une sauvegarde automatique de certains répertoires du PC (Photos, documents administratifs,…) pour éviter de perdre toutes les données en cas de perte, casse ou vol du PC. On a choisi Crashplan car il correspondait à nos besoins (multi-PC) mais il y en a plein d’autres
    Avec ça, on n’a pas eu besoin d’un disque dur externe
  • Coté téléphone, on a pris des forfaits 2€ chez Free Mobile pour conserver notre numéro pendant un an

 

 Après tout ça de réaliser, y  a plus qu'à partir !!
Ce contenu a été publié dans Avant le départ. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Equipement et administratif

  1. mag dit :

    Waouh !!!!! si ça ce n’est pas de l’organisation, je ne sais pas ce que c’est.
    En tout cas chapeau bas 🙂

  2. Romain dit :

    Quelle organisation, impressionnant ! De bons tuyaux pour des futurs voyageurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *