Le projet

Notre projet : partir pendant 11 mois 1/2 dans plusieurs pays à deux. Mais voici une présentation plus détaillée de la naissance du projet :

Tout est parti de deux projets distincts : d’une part Selma qui a gardé un très bon souvenir de son expatriation au Canada pour ses études. Elle rêve donc de repartir travailler à l’étranger et d’autre part moi, qui ait pris goût à l’aventure suite à mes nombreux voyages. J’ai aussi garder en tête depuis longtemps l’idée de prendre une année sabbatique pour être moniteur de plongée dans des îles en Asie.
Et puis Selma et moi, nous nous sommes rencontrés, on a échangé sur nos idées respectives, nos envies et nos rêves et nous avons commencé à imaginer un projet commun autour de passions communes : la nature, le sport, la découverte d’autres paysages, d’autres cultures….
Les réflexions et les discussions ont été longues :
– Expatriation avec mon travail ?
– VIE (Volontariat International en Entreprise) pour Selma et vie au frais de la princesse pour moi ?
– Partir un an en Australie en « working holidays » au milieu des backpakers ?
– Aller d’île en île, de spot de plongée en spot de plongée pour gagner de quoi vivre et Selma qui travaillerait pour une association locale, sans forcément « sauver la vie de millions de petits enfants » pour celui qui se reconnaîtra ;).Oiseaux.jpg

Mais quels continents ? Quels pays ? Il y en a trop… il y a beaucoup de choses à voir… c’est  frustrant de se contenter d’un seul pays… et puis ce n’est pas tous les ans que l’on peut sortir du système !

Et donc de fil en aiguille on est arrivé à un consensus (ouf!!) : un tour du monde en gardant comme objectif de prendre le temps. Le temps de rencontrer des locaux et travailler dans des associations locales. Alors oui, réellement un tour du monde car on va partir d’un coté et revenir de l’autre… mais en revanche impossible de tout faire non plus, et ça…. c’est encore très frustrant… Après avoir tout écrit sur un planning, on s’est aperçu qu’un an ça passe vite !!! Alors il faut faire des choix. L’Amérique du sud, l’Océanie, l’Asie du sud et la Chine sont les régions qui nous attirent le plus. L’Amérique du sud et l’Asie pour découvrir des cultures complètement différentes des nôtres. L’Océanie pour les paysages, le mode de vie et surtout pour voir ce qu’il se passe à l’autre bout du monde.

Ensuite, une fois l’euphorie du lancement de projet passée, vient le moment où l’on prend un peu de recul et les contraintes viennent à l’esprit et, par la même occasion, les doutes….
Ce projet est il réellement faisable ?
Va-t-il y avoir des impacts négatifs à notre retour ?
Ça va nous coûter trop cher !
Les pays que l’on a choisis sont en majorité bon marché par rapport aux pays occidentaux. Les 3 grands postes de dépense seront l’hébergement, la nourriture et les transports. Auxquels il faudra ajouter les activités.

Pour l’ hébergement : les auberges de jeunesse permettent de s’en sortir à bon compte, tout en croisant des routards du monde entier pour partager les aventures et les bons plans. Le Couchsurfing (on consacrera un article bientôt sur ce sujet. En résumé, il s’agit de dormi chez l’habitant), lui, permet de côtoyer des locaux pour découvrir le pays et la culture en immersion totale !

Pour la nourriture, en Asie et en Amérique du Sud c’est très abordable. En Océanie….ben Selma fera la popote! 😉

Pour les trajets, on avisera sur le moment ! Faire du stop si on a du temps, sinon les transports locaux…

Voila une idée des coûts de la vie dans les pays que l’on va visiter. Il s’agit d’une vie simple, en mode « Routard », sans extra bien sûr.

PaysBudget/Jour/Pers
Brésil35 €
Bolivie21 €
Pérou23 €
Argentine30 €
Chili nord40 €
N Zélande60 €
Australie55 €
Malaisie15 €
Thaïlande13 €
Cambodge19 €
Vietnam11 €
Laos22 €
Chine16 €
Indonésie21 €

On a donc fixé notre budget à 10 000€/ personne pour cette année, c’est finalement le prix d’une petite voiture… On a la chance de pouvoir épargner et on fait attention aux dépenses : on apporte notre tupperware tous les midis aux boulot plutôt que d’aller au resto, on va au travail à vélo et on laisse la bonne vielle R19 au garage (qu’on aura aussi pour le retour), etc. Et ça fait quasi 6 ans que je fais ça. Je sais ce que vous vous dites, c’est bien Ulrich ça, toujours à anticiper les choses ! 😉

Un voyage comme ça, c’est dangereux !
On a tous naturellement tendance à s’accrocher au monde que l’on connaît, à rester dans un environnement dans lequel on se sent en sécurité. Pareil pour nous ! Mais quand on se renseigne sur le sujet, on en conclut vite que le seul réel risque existe dans les grandes villes d’Amérique du Sud (Sao Paulo, Lima et Lapaz principalement). L’important est d’en avoir conscience et de trouver des solutions pour les minimiser (pas de tenus ou bijoux qui attirent l’œil, ne pas se balader seuls le soir dans des coins bizarres, etc.).
En dehors de ces grandes villes et même en prenant toutes les précautions, le risque existe tout le temps. Il suffit juste d’être au mauvais endroit au mauvais moment. Mais cela peut arriver n’importe où, que l’on parte à l’autre bout du monde ou que l’on se balade dans son quartier…. donc on fait comme tout le monde, on croise les doigts.

Comment va se passer le retour ?
Et oui, c’est peut être la plus grosse appréhension : le retour ! Va-t-on avoir du mal à se réhabituer ? Va-t-on être en décalage avec la société? Pour en avoir parlé avec des amis ayant une expérience semblable, oui en rentrant, il y a toujours une période difficile, avec l’envie de repartir. Mais l’expérience vaut tellement le coup d’être vécue qu’il serait dommage de continuer à rêver ce projet car le temps passe vite.

Comment va se passer le retour dans le monde du travail ?
Pour ce point, ça sera très différent entre nous deux.
De mon côté, comme je prends un congé sans solde (année sabbatique), la question était plutôt de savoir comment seront mes relations avec la hiérarchie après l’annonce. Se fût une belle surprise puisque que j’ai plutôt été encouragé. Il n’y a eu aucune opposition et je pense que le fait d’avoir communiqué très trop sur mes envies de voyages, à aidé.
Selma a dû faire une rupture conventionnelle avec son employeur (elle n’a pas suffisamment d’ancienneté pour prendre une année sabbatique) et devra donc rechercher du travail au retour. Bien sûr, la question de l’impact de cette année sur le CV s’est forcément posée. Après quelques échanges et recherches sur le sujet, cette aventure devrait plutôt avoir un effet positif !

Voila donc un petit résumé de la phase de réflexion.
Selma & Ulrich

Vous pouvez maintenant voir le détail du « circuit & planning« 

9 réponses à Le projet

  1. Denise TUAL dit :

    C’est VOTRE projet et je vous souhaite de le vivre intensément. Ce sera avec grand plaisir que je suivrai votre Aventure. Prenez bien soin de vous et RESPIREZ !
    A très bientôt.

  2. Yoni dit :

    Selma, Ulrich, Merci pour avoir bougé mes skis, ma peinture, et autres trucs que j’ai laissé chez vous. Voilà.. 🙂 Votre chez vous va me manquer pour mes prochains retours à Valence!
    Profitez-bien! à bientôt en Asie!
    PS: Ulrich… 13€ par jour en Thaïlande,… dans mes souvenirs il y avait un 0 en plus 😉 et pour les 16€ en Chine, Jason pourra te donner quelques conseils pour arriver à ce budget… ou pas!

    • Ulrich dit :

      Pour le budget, c’est vrai que je ne me suis pas basé sur l’historique de nos voyages pour plusieurs raisons: la santé, je n’ai pas le foie assez solide pour supporter ça pendant un an et surtout financièrement, parce qu’il aurait fallu economiser encore pendant 6 ans 😉
      Donc les soirées orgie, il y en aura mais pas tout les soirs 😉
      Biz
      Ulrich

    • Clem dit :

      Effectivement, je ne suis même pas sur que 13€ en Thailande, ça paye le premier Bucket sur la plage de Koh Phi Phi ! Mais je suis sur que nos Globe trotters seront raisonnables, (Ulrich n’oublie pas qu’il y a tjrs un ladyboy qui t’attend pour te faire masser 🙂 )
      Quant à la Chine, 16€ ça suffit, surtout que je connais une bonne adresse pour le logement à Shanghai ! le proprio est sympa, il a des grands lits et un canap confortable pour décuver tranquille… N’oubliez pas de passer au bar rouge boire une bouteille de Champ à notre santé 🙂

  3. Romain dit :

    Un très beau projet à lire en tout cas, ya plus qu’à profiter maintenant !

  4. ERIC dit :

    Superbe projet qui va bientôt se concrétiser, c’est parti pour l’aventure ! Waouh! que d’émotions en vu
    Le jour J approchant la pression doit monter, normal vous me direz …, des moments intenses vous attendent c’est sur, on les vivra par procuration…
    C’est juste génial , que du bonheur, ok pas toujours …mais tout expérience est bonne à prendre (quand elle se finit bien, bien sur)
    Et bien bonne chance et bon courage à tous les deux, profitez –en à fond !!!
    Eric (safety)

  5. Sabri dit :

    Pas de hazard dans cette belle aventure vous étiez prédestiner a ça ….
    je vous souhaite la plus belle expérience de vie qu un couple peu connaitre avant le mariage ^^
    je suivrai votre odyssée avec le plus grand intérêt
    Bisou a vous 2

  6. GERAUD LOIC dit :

    Magnifique histoire et projet. J’adore j’adhère 🙂

    j’en veux d’autres!

    à bientôt.
    Bisous à vous deux. (même si je ne connais pas encore Selma)
    Loïc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *